conjugaison

conjugaison: le futur de l'indicatif

Par Le 11/11/2015

Comment forme t-on le futur de l'indicatif?

 

On prend le verbe à l'infinitif        +     terminaisons AI / AS / A / ONS / EZ / ONT

                                                      (et non son radical comme on fait d'habitude)

 

CHANTER = JE CHANTER AI 

FINIR =  TU FINIR AS

 

Pour les verbes ayant un radical se terminant par "e", on supprime le "e" et on ajoute la terminaison

DIRE = JE DIR AI

 

Pour les verbes POUVOIR, COURIR et MOURIR, on double le "R"

TU POU RR AS

NOUS COU RR ONS

ILS MOU RR ONT

 

Et puis il y a des verbes qui ont un radical irrégulier: ETRE, AVOIR, ALLER, FAIRE, DEVOIR...

JE SER AI

TU AUR AS

ELLE IR A

NOUS FER ONS

VOUS DEVR EZ

 

 

conjugaison: l'imparfait de l'indicatif

Par Le 03/11/2015

Rien ne semble plus parfait que l'imparfait ! En effet, quel que soit le groupe, les terminaisons sont les mêmes.... Attention toutefois à quelques petites subtilités orthographiques que nous allons rappeler dans cette leçon.

 

La formation de l'imparfait

 

  • Radical du verbe + AIS / AIS/ AIT/ IONS/ IEZ/ AIENT

 

Attention, pour les verbes du 2ème groupe:

  • Radical du verbe + ISS + AIS/ AIS/ AIT/ IONS/ IEZ/ AIENT

 

 

Les subtilités orthographiques:

 

 

  • à "Nous" et à "Vous"

-les verbes ayant un radical se terminant par "i" prennent 2 "i"

exemple: nous cri ions , vous pli iez

-les verbes ayant un radical se terminant par "y" font "yi"

exemple: nous balay ions, vous pay iez

 

  • à "je", "tu", "elle"/ "il", "elles"/ "il"

-les verbes ayant un radical se terminant en "g" prennent un "e" avant la terminaison pour faciliter la prononciation

exemple: je mang e ais, tu nag e ais, il boug e ait, elles émerg e aient

-les verbes ayant un radical se terminant par "c" se transforme en "ç" pour faciliter la prononciation

exemple: j'avan ç ais, tu enla ç ais.

 

 

Quand emploie t-on l'imparfait? (la valeur de l'imparfait)

 

Comme le dit Erik Orsenna dans La grammaire est une chanson douce "l'imparfait, c'est le temps qui prend son temps". On l'utilise pour les descriptions et pour évoquer tout ce qui dure dans le passé. On s'en sert également pour parler des habitudes dans le passé.

Lorsque vous lisez une histoire, les passages descriptifs sont à l'imparfait, ils ralentissent le récit, tandis que les passages au passé simple servent à désigner des actions brèves, uniques et terminées. Ces deux temps sont utilisés en alternance soit pour accélérer, soit pour ralentir le récit.

conjugaison: le présent de l'indicatif

Par Le 28/10/2015

Vous allez vous dire: une leçon sur le présent, il ne faut pas exagérer tout de même! C'est facile.

Détrompez-vous, le présent de l'indicatif comporte beaucoup de subtilités car, tout simplement, selon le groupe de verbe, vous ne mettrez pas les mêmes terminaisons.

 

terminaisons du présent de l'indicatif

1er groupe                                                 2ème                                                         groupe                                         3ème groupe                                                                              

E/ ES/ E/ ONS/ EZ/ ENT

IS/ IS/ IT/ ISSONS/ ISSEZ/ ISSENT

 

  • S/ S/ T/ ONS/ EZ/ ENT

 

  • X/ X/ T/ ONS/ EZ/ ENT

 

  • DS/ DS/ D/ ONS/ EZ/ ENT

 

  • E/ ES/ E/ ONS/ EZ/ ENT

 

 

Ce que notre cerveau a du mal à retenir, c'est cela:

  • Je mang E / je cueill E (c'est la même terminaison alors que "manger" et "cueillir" appartiennent à des groupes différents)
  • Je faiS / je vienS (c'est la même terminaison alors que les verbes "faire" et venir" ne se ressemblent pas à l'infinitif)
  • Je voi S/ je peu X (ce sont des terminaisons différentes alors que les deux verbes ont un infinitif en "-oir" "voir" et "pouvoir")

 

 

conjugaison: Le passé simple de l'indicatif: pas si simple?

Par Le 21/10/2015

Le problème, avec le passé simple, c'est que nous l'utilisons toujours à l'écrit (temps de la narration d'un récit au passé) mais jamais à l'oral. Du coup, lorsque nous conjuguons des verbes au passé simple, notre oreille n'est pas habituée à ces sonorités qui semblent venues d'une autre époque.

 

Comment faire pour conjuguer au passé simple sans se tromper?

 

Chaque terminaison est différente d'un groupe à l'autre.

 

  1er groupe 2ème groupe
JE AI IS
TU AS IS
IL/ELLE/ON A IT
NOUS ÂMES ÎMES
VOUS ÂTES ÎTES
ILS/ELLES ERENT IRENT

 

  3eme groupe
 

partir        /pouvoir/   Venir-Tenir

prendre

dire

JE

IS                US            INS        

TU

IS                US            INS

IL/ELLE/ON

IT                UT            INT

NOUS

ÎMES          ÛMES       ÎNMES

VOUS

ÎTES           ÛTES         ÎNTES

ILS/ELLES

IRENT       URENT      INRENT

 

Il vous suffit donc:

  • de mémoriser la (ou les lettres) de chaque groupe

A, E  /  I  / U  / IN

 

  • et d'ajouter les terminaisons

S (ou I au 1er groupe) / S / T  / ^MES / ^TES / RENT

 

 

LE CLAN DES REBELLES

ETRE: je fus, tu fus, il fut, nous fûmes, vous fûtes, ils furent

AVOIR: j'eus, tu eus, il eut, nous eûmes, vous eûtes, ils eurent

ALLER: j'allai, tu allas, il alla, nous allâmes, vous allâtes, ils allèrent

FAIRE: je fis, tu fis, il fit, nous fîmes, vous fîtes, ils firent

conjugaison! Les réflexes pour bien conjuguer.

Par Le 12/10/2015

Comment survivre dans la jungle de la conjugaison?

Il faut se demander à quel groupe appartient le verbe! C'est la base!

 

On détermine le groupe lorsque le verbe est à l'infinitif, c'est-à-dire non conjugué.

Il existe 3 groupes de verbes:

  • verbes du 1er groupe: terminaison -ER à l'infinitif (sauf le verbe ALLER)
  • verbes du 2ème groupe: terminaison en -IR à l'infinitif (et qui font -issant au participe présent)
  • verbes du 3ème groupe: terminaisons en -IR (qui ne font pas -issant) en -OIR, en -DRE, en -RE, AINDRE, -EINDRE, ALLER, ETRE, AVOIR

Quelques exemples:

aimer (1er groupe)/ finir (2ème groupe car fait "finissant") / cueillir (3ème groupe), voir (3ème groupe)...

Pourquoi le 3ème groupe est-il un groupe fourre-tout? Nous avons hérité notre conjugaison du latin sauf qu'en latin il y avait 5 groupes de verbes et qu'en français, il n'y en a plus que 3. Alors que les groupes 3, 4 et 5 avaient chacun leurs particularités en latin, le fait de les réunir au sein d'un même groupe en français a eu pour conséquence de créer des associations entre des verbes qui n'avaient aucun point commun à l'origine. C'est pour cette raison qu'on a souvent l'impression que le 3ème groupe ne correspond à aucune logique.

 

Maintenant, on conjugue!

 

Pour réussir cette opération, il vous faudra:

-garder le radical du verbe (c'est-à-dire le verbe sans la terminaison -ER, -IR, -OIR,...) ou le verbe à l'infinitif (uniquement au futur et au présent du conditionnel)

-mettre la terminaison appropriée (sachant que pour un même temps, il peut y avoir des terminaisons différentes selon les groupes de verbes)

 

Au fait, c'est quoi un mode?

 

Un mode est une sorte d'espace-temps dans lequel on vit ou alors on se projette. Il existe 7 modes:

-indicatif (tout ce qu'on dit s'est réalisé, se réalise ou se réalisera. C'est le mode de tout ce qui est possible)

-conditionnel (c'est ce dont on rêve ou ce que l'on regrette. C'est donc le mode de ce qui ne s'est pas réalisé/ contrairement à l'indicatif/ ou qui ne peut se raliser que sous certaines conditions)

-subjonctif (c'est le mode du souhait, de la prière, de la demande polie. Là encore, contrairement à l'indicatif, au mode subjonctif il ya toujours la possibilité que ce que nous souhaitons ne soit pas exaucé)

-impératif (c'est le mode qui sert à donner des ordres)

-participe (c'est un mode qui contient deux temps: le présent et le passé. Il ne traduit rien de particulier)

-gérondif (c'est un mode qui traduit la simultanéité)

-infinitif (c'est le mode du verbe lorsque celui-ci n'est pas conjugué)

 

A retenir

  • A l'intérieur des modes, il y a des temps (sauf au mode infinitif, ce qui est logique).
  • Le mode qui contient le plus de temps est le mode indicatif (8 temps).
  • On trouve un présent et un passé dans chaque mode (sauf mode infinitif puisqu'il ne se conjugue pas) d'où l'importance de toujours donner le mode du verbe en plus de son temps: ex) présent de l'indicatif, présent du subjonctif, présent du conditionnel,..

 

Hugo et Balzac le 13 octobre 2015